Les treize desserts de Noël en Provence, une histoire de chiffres.

13 desserts 4

13 desserts

La période de Noël n’est que chiffres. C’est ce que nous rappelait ou apprenait un des intervenants de l’animation-dégustation organisée par le Parc naturel régional (PNR) de Camargue à la Maison des Produits à Arles.

Donc les chiffres. Le 7, le gros souper, le soir du 24 décembre, est composé de 7 plats maigres (ni viandes, ni volailles) en souvenir des 7 douleurs de Marie. Puis 3, comme la Sainte Trinité ou, autre version, Jésus, Marie, Joseph. C’est le nombre de chandeliers allumés sur la table du gros souper de Noël, le soir du 24.

13 desserts 2

13 desserts, suite.

La table est elle-même couverte de 3 nappes blanches. 3 soucoupes de blé ou lentilles sont également présentées, les graines ont été mises à germer le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe. Elles symbolisent le bonheur pour la prochaine année.

Et 13 bien sûr. 13 faisant référence à Jésus et les 12 apôtres. 13 petits pains sont sur la table de Noël. 13 est le nombre de desserts dégustés en Provence à l’occasion de Noël et de ce fameux gros souper. Jusqu’à 1929 et Frédéric Mistral, c’était la profusion qui régnait en matière de desserts.

13 desserts cathy2

Les 13 desserts chez Cathy

Parmi les incontournables : la pompe à l’huile d’olive, les quatre mendiants, fruits secs -2 à coque (amandes, noix ou noisettes) et 2 sans (figues, raisins, …)- représentant les différents ordres religieux, le nougat noir et le nougat blanc et les fruits frais (pommes, poires, melon vert, raisin frais, mandarines, oranges…).

fougasse aigues2

Fougasse d’Aigues-Mortes, fabriquée par Kurt.

Les fruits frais peuvent être remplacés par la pâte de coings, les fruits confits, les oreillettes, les gaufres, et surtout des dattes en souvenir de la fuite en Egypte. Les ajustements sont fortement influencés par les spécialités locales (calissons à Aix, gibassié à Salon, fougasse à Aigues-Mortes, fruits confits à Apt, tourte à la blette ou encore le capoun à Nice, …).

pompe 3Lors de cette même animation que j’évoquais en préambule, Arnaud Soulier, boulanger pâtissier à Arles, a présenté et exécuté sa recette de la pompe. Délicieuse, nous l’avons constaté. Inratable, dit-il. Autre présent, Roger Merlin, un pilier du Conservatoire Grand Sud des Cuisines. La mission de cette association est de transmettre une image forte du patrimoine culinaire régional.

R Merlin_A Soulier

Roger Merlin

Chefs de cuisine et producteurs membres participent à diverses animations ou conférences culinaires destinées au grand public comme aux professionnels. Roger Merlin nous a régalés d’une purée de céleri rave et graines de coriandre, préparée sur place en 20 mn. Une animation réussie, sous le signe du professionnalisme, de la pédagogie et de la générosité des intervenants.

purée céleri coriandre

Purée de céleri rave, graines de coriandre

A suivre, les animations du PNR Camargue tout au long de l’année dont celles visant à faire découvrir producteurs et/ou produits locaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s