Archives mensuelles : mars 2014

Migration. Amandiers en fleurs et glanage d’asperges sauvages, roquette et poireaux.

Les Alpilles, vue des caisses Jean-Jean.

Les Alpilles, vue des caisses Jean-Jean.

Mon projet de vie en Provence se concrétise et je suis en voie de migration. Travaux, visites de Castorama et autres magasins de bricolage occupent en ce moment mon quotidien au détriment de mon activité gourmande … et de mon blog.

Je m’installe dans les Alpilles, petit massif montagneux (point culminant : 498m) bordé au nord par Avignon, à l’est par Salon et à l’ouest par Arles. Oliviers, amandiers, vignobles, arbres fruitiers, moutons et brebis représentent désormais mon horizon.

Oliviers et amandiers.

Oliviers et amandiers.

C’est la fin des truffes et les Provençaux qui ont la chance d’en caver sur leur terrain se font un repas de fin d’hiver de luxe : lamelles de truffe sur du pain grillé avec un filet d’huile d’olive, en omelette, en brouillade, brie truffé maison…

Les amandiers, roses ou blancs, sont en train de se transformer et perdent de leur séduction à mesure que les feuilles poussent au milieu de la sublime floraison.

Fleurs d'amandier.

Fleurs d’amandier.

Je me suis accordée une pause randonnée dans mes travaux et j’ai eu le plaisir de cueillir des asperges sauvages, en avance de deux semaines. Elles sont délicieuses en omelette. J’ai laissé sur le bord du sentier petits poireaux et roquette sauvages (mon frigo est assez rempli) me promettant d’y revenir cette semaine.

Asperges sauvages.

Asperges sauvages.

J’ai les doigts engourdis à la fois par le maniement des outils et à force de les croiser pour qu’il ne gèle pas sur les pêchers en fleurs. C’est pour la (les) bonne(s) cause(s).

Et vous, cela ne vous arrive pas d’avoir des envies de vert et de nature ?