Archives mensuelles : septembre 2013

Super fête aux jardins du Ruisseau, samedi dernier.

Musique à gogo sous le pont.

Musique à gogo sous le pont.

Je vous avais annoncé la fête aux Jardins du Ruisseau. Si vous y étiez, vous savez que je n’ai pas raconté des salades.

L’ambiance était géniale. Carton plein.

Nicolas, maraîcher et fournisseur de "La ruche qui dit oui", en plein boum.

Nicolas, maraîcher et fournisseur de « La ruche qui dit oui », en plein boum.

Marché de petits producteurs de la région avec notamment « La Ruche qui dit oui », des ateliers avec la participation de Trade school, de la restauration mitonnée par des cuisinières marocaines du quartier (hmmmm les cornes de gazelle !), des orchestres et plein d’autres choses.

No comment.

No comment.

A plus tard, je vous réserve un billet sur les dames qui nous ont proposé la restauration (tagines, couscous et pâtisseries).

Les cuisinières.

Les cuisinières.

Photo.

Photo.

Et vous qu’avez vous pour la fête de la gastronomie et fête des jardins ?

 

Les Jardins du Ruisseau : angle de la rue du Ruisseau et de la rue Belliard, entrée sur le pont, Porte de Clignancourt (Paris 18ème)

L'épouvantail de Florence.

L’épouvantail de Florence.

Soupes en Thaïlande, Laos ou Cambodge – recette du Tom Yam

"Young rattan shoots and banana flower soup".

« Young rattan shoots and banana flower soup ».

Je me suis régalée de soupes pendant mon récent voyage. Avec des nouilles, ou sans, du lait de coco ou pas. Agrémentée de crevettes, poisson, poulet ou porc ou laissant simplement la part belle aux légumes. Quand je dis simplement, les légumes sont extrêmement variés et parfois, pour nous, peu banals. On y trouve tomates, choux et courges divers, haricots verts, champignons (souvent des pleurotes mais j’ai vu des giroles au marché de Luang Prabang au Laos), … mais aussi quelques fois la fleur de bananier, des pousses de bambou, des tiges et fleurs de nénuphars, des rattan shoots – (pousse de palmier, je suppose, et probablement proche du délicieux palmiste de l’ile de la Réunion)…P1000137

Je vous livre ici la recette d’un Tom Yam que j’ai mangé sur une ile de Thaïlande. La cuisinière m’a gentiment acceptée dans sa cuisine et était ravie de me montrer comment elle pratiquait, insistant sur le feu qu’il fallait baisser, ou l’ordre des ingrédients (surtout presser le citron hors du feu). La recette que je vous livre fait l’impasse sur le glutamate et sur une sauce que je n’ai pas pu identifier, ni par le goût, ni par l’étiquette sur la bouteille !

Citronnelle, galanga, bergamote : le kit Tom Yam.

Citronnelle, galanga, bergamote : le kit Tom Yam.

Pour une personne

  • 1 tige de citronnelle
  • 3 feuilles de bergamote
  • 2 cm de racine de galanga
  • Piment oiseau (option)
  • Coriandre (option)
  • ¼ d’oignon
  • ½ tomate
  • 1 champignon (de Paris)
  • 1 cuillère à café de sauce poisson
  • 4 à 8 crevettes crues
  • Sel, 1 pincée de sucre
  • Lime ou citron vert
Quelques ingrédients du tom yam.

Quelques ingrédients du tom yam.

Aplatir la tige de citronnelle et couper en tronçons de 1 cm, émincer l’oignon, éplucher le galanga et le couper en fines tranches et hacher finement la coriandre. Nettoyez le champignon et coupez-le en quatre. Couper la tomate en quartiers.

Faire chauffer ¼ de litre d’eau. Quand elle commence à frémir, la saler et sucrer.
Mettre citronnelle, bergamote, galanga dans l’eau frémissante.  Baisser le feu. Une ou 2 mn plus tard ajouter tomate, oignon, piment, champignon et sauce poisson. Quand l’eau bout à nouveau, ajouter les crevettes décortiquées dont on a conservé la tête. Poursuivre la cuisson à feu doux pendant environ 3 à 4 minutes.

Aux fourneaux.

Aux fourneaux.

Servir dans un bol, presser le citron hors du feu et saupoudrer éventuellement de coriandre hachée.

A la place des crevettes, on peut y mettre des petits morceaux de poulet ou de porc ou de fines lamelles de poisson (cru).

 Il me reste de la citronnelle, je vais l’utiliser en garnissant un poisson entier que je vais faire cuire au four. Cela donne un délicieux parfum.

 Bon appétit ! et n’hésitez pas à partager vos recettes ou adaptations.

Samedi 21 septembre : les jardins du Ruisseau, jardins des délices pour la fête des jardins.

Les jardins du Ruisseau, avant la fête.

Les jardins du Ruisseau, avant la fête.

Le week-end prochain célèbre à la fois la fête des jardins et la fête de la gastronomie. Belle convergence de ces deux manifestations aux jardins du Ruisseau qui se transforment samedi 21 en jardin des délices.

Si vous habitez Paris, vous avez nécessairement entendu parler récemment de la petite ceinture, voie ferrée qui fait le tour de Paris, et qui est un enjeu de la campagne pour les prochaines élections municipales.

Les feux sur la petite ceinture.

Les feux sur la petite ceinture.

Au niveau de la porte de Clignancourt, depuis 9 ans, sur 400 mètres de quai, des jardins ont été créés et sont gérés et entretenus par l’association des Jardins du Ruisseau.

L’objectif est triple :

  • mettre à disposition un lieu dédié à la nature, la biodiversité et l’environnement,
  • créer du lien social,
  • et, favoriser la pédagogie et les transferts de compétences.
La galette des rois aux Jardins, janvier 2013.

La galette des rois aux Jardins, janvier 2013.

Une réussite qui se traduit par plus de 400 adhérents et des événements dont le succès est à la hauteur de l’énergie déployée par les organisateurs bénévoles. Toute l’année plus de 100 jardiniers rassemblés en collectifs entretiennent les parcelles. Ecoles et associations du quartier y sont également associées. A une extrémité du quai, des poules qui contribuent à recycler les déchets et, de l’autre côté, des ruches (100 kgs de miel produits l’an dernier).P1090439

Alors, samedi prochain, dès 10h30, les jardins du Ruisseau sont ouverts à tous et se transforment en jardins des délices et en ferme urbaine.

Au programme : un marché bio et locavore de petits producteurs, un service de restauration à l’assiette avec la participation de cuisinières marocaines du quartier, une buvette, des concerts, des ateliers pédagogiques participatifs (cours de gym pilate, guitare, …), un troc de confitures maison ouvert à toutes et tous (à vos chaudrons !), …

Paul plante l'avant-dernier clou.

Paul plante l’avant-dernier clou.

Le soleil a prévu de venir alors pourquoi pas vous ?

Les Jardins du Ruisseau : angle de la rue du Ruisseau et de la rue Belliard, entrée sur le pont, Porte de Clignancourt (Paris 18ème)

Coucou me revoilou ! Retour d’Asie avec recettes, produits et découvertes.

Vapeurs. Battambang, Cambodge.

Vapeurs. Battambang, Cambodge.

Je reprends la plume après plusieurs semaines entre Laos, Cambodge et Thaïlande d’où je reviens avec pleins de souvenirs de toute nature. Bien entendu, saveurs, marchés et produits y tiennent une large place.

Dans les semaines qui suivent (laissez-moi revenir sur terre et mettre de l’ordre dans mes notes et photos), je vous livrerai quelques recettes (des mamas m’ont gentiment ouvert leurs cuisines), je vous parlerai de produits (le poivre de Kampot par exemple) et je partagerai avec vous des découvertes ou étonnements.

Courge, marché de Trat, Thaïlande.

Courge, marché de Trat, Thaïlande.

Parmi les recettes, celle du Tom Yam, une soupe, je viens juste de la refaire -avec quelques adaptations- pour mon déjeuner. Simple, diététique, savoureux. Promis je vous donne la recette d’ici la fin de la semaine.

Et vous, que ramenez- vous de vos vacances ou déplacements ?