Vin de pêche et compagnie

Verre de vin de feuilles de pêcher.

Verre de vin de feuilles de pêcher.

J’étais toujours chagrinée en buvant les apéritifs de vin de pêche, de noix, d’orange … j’imaginais tous ces fruits condamnés pour la fabrication de ces vins. Quel dommage pour les pêches, fruits parmi les plus gourmands. Pour les noix, qui peuvent se transformer en huile si savoureuse. Que nenni ! Je peux y aller sans scrupule, je découvre que certains de ces vins ne sont pas nécessairement fabriqués à partir des fruits.

Par exemple, le vin de pêche -je devrais dire vin de pêcher ou plus précisément de feuilles de pêcher- est produit à partir des feuilles de l’arbre. Il faut 400 feuilles, cueillies avant le 14 juillet, 1l d’eau de vie, 5l de vin (rouge, blanc ou rosé), 200 morceaux de sucre, et faire macérer le tout 30 jours, puis filtrer.

Vin d'orange en macération.

Vin d’orange en macération.

Pour le vin de noix, on a le choix, on peut le produire à partir des chatons, des feuilles ou des noix. Soyons précis, pour Monique de Merland, les noix sont cueillies le 24 juin, pour Nadia de Vitrac, c’est autour du 20 juillet. Les noix doivent être fraiches pour être coupées en 4 dans leur coque. A chacun sa recette.

Je ne sais pas si le goût des vins de noix est différent en fonction de la partie (noix, chatons ou  feuilles) qui est utilisée, vous avez testé ? Et vous avez vos recettes, vous aussi ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s