Voilà une dinde qui ne va pas passer à la casserole pour Noël, 19 déc.

Un échantillon de la basse-cour.

Un échantillon de la basse-cour.

J’ai rendez-vous pour déjeuner devant la basilique de Saint-Denis. Tentes et autres cabanes en bois, guirlandes, me font redouter un (mauvais) marché de Noël. Mon amie et moi nous aventurons malgré tout dans une de ces cabanes. Surprise ! Nous sommes accueillies par un âne, une vache – la crèche ?  non, j’ai dit une vache, pas un bœuf – et puis de très jeunes agneaux, des chèvres, des poules dont les très ravissantes nègre soie-, des dindons, …

Serge Letellier, mémoire paysanne.

Serge Letellier, mémoire paysanne.

Juste à côté, un homme, à mi-chemin entre le paysan et l’artiste montmartrois en blouse grise qui sévissait sur la butte au début du XXème. Notre homme est Serge Letellier de Montviette, sud Pays d’Auge. Son métier : paysan, conservateur de la mémoire paysanne. Certes il élève quelques bêtes, il fabrique son fromage (vache et/ou chèvre), mais cela ne représente pas l’essentiel de son activité. D’ailleurs, aujourd’hui, sur la table qui est devant lui, sont disposés des fromages fabriqués par ses voisins, et non les siens.

Serge croit en l’équilibre entre l’homme, l’animal et la terre, les arbres. Il organise des animations autour de la mémoire paysanne, des produits (fromage, crème, beurre) et du cycle complet de leur fabrication, il fait découvrir la région et il est convaincu de sa vocation sociale en tant que paysan. Ses animations sont destinées, pour l’essentiel à des enfants et à des anciens. Il travaille même avec le CHU de Caen et des malades d’Alzheimer, pour leur faire revivre leurs souvenirs d’antan.

Les enfants découvrent les bêtes de Serge.

Les enfants découvrent les bêtes de Serge.

Cela fait 9 ans qu’il vient à Saint-Denis pour cette animation de Noël et pour la fête des tulipes, en avril.

Pendant que nous sommes à discuter, un habitant et habitué passe et demande à Serge « tu auras du lait ce soir ? ». Le lait, c’est celui qui lui restera une fois sa vache traite et les agneaux nourris au biberon par les enfants qui viendront s’y exercer.

Si vous avez raté Serge, cette année, venez faire un tour au moment de la fête de la tulipe, en avril, il sera là, et il paraît que la fête est magnifique. On se croisera peut-être !

Foire des savoir-faire solidaires, Saint Denis, basilique, (14 au 22 décembre 2012) http://www.plainecommune.fr/page/p-460/art_id-/

Fête des tulipes, Saint Denis, (14 et 15 avril 2013) http://ville-saint-denis.fr/jcms/jcms/sd_17495/la-fete-des-tulipes

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Voilà une dinde qui ne va pas passer à la casserole pour Noël, 19 déc. »

  1. billard

    Merci de nous faire partager ces moments encore authentiques dans Paris .Beau témoignage de convivialité et solidarité autour du terroir
    Nathalie

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s